Mon aide à domicile, j’y tiens !

jeudi 31 octobre 2013
par  André Boucq
popularité : 1%

Etre aidé à domicile est bien plus qu’un service ou une prestation. C’est une démarche globale auprès des personnes fragiles. Sans cette aide, les personnes vulnérables peuvent perdre en autonomie et en liberté d’action. L’aide à domicile est une des bases de notre solidarité nationale.

Aujourd’hui ce système va mal.

Pour les personnes aidées, les restes à charges sont devenus trop lourds.

Les services d’aide à domicile connaissent des difficultés notamment financières et ne peuvent plus attendre d’hypothétiques mesures.

Les salariés du secteur voient leurs salaires gelés depuis 2009. Le gouvernement a refusé tous les accords prévoyant une hausse, accentuant ainsi la précarité des aides à domicile.

Le gouvernement pense à juste titre que l’aide à domicile remplit une mission de service public mais il faut des moyens pour ne pas avoir un service public au rabais.

Conscient de cette nécessité, le gouvernement vient de concrétiser, enfin, sa volonté de proposer une loi sur le vieillissement. L’ambition est d’améliorer l’habitat, les aménagements urbains, de faciliter et soutenir la prise en charge des personnes en perte d’autonomie à domicile, d’améliorer les aides pour ceux qui vivent en maison de retraite. Cette future loi est une bonne nouvelle, particulièrement pour les personnes aidées, leurs familles et les professionnels du secteur de l’aide à domicile. Malheureusement cette loi n’entrerait en vigueur qu’en 2015 et ses promesses sont aujourd’hui incertaines.



Commentaires  (fermé)

Logo de Nicole
jeudi 7 novembre 2013 à 13h01, par  Nicole

Bonjour,
Et comment j’y tiens ! mon cauchemar commence quand elle prend des congés ! elle fait mieux que les aides-soignantes, quoi ? tout ou presque, sauf la toilette et encore elle me fait le shampoing, très douce ne me fait jamais mal pour mettre les chaussettes par exemple, car c’est elle qui me lève le matin du lundi au vendredi...A part cela elle fait l’entretien du logement, les courses, les papiers pousse mon fauteuil dehors quand le temps le permet, enfin presque tout !.Chez nous, en France, on peut avoir -dès 60 ans- l’APA donnée par le Conseil Général (c’est mon cas) sans quoi je ne pourrais pas la payer,elle le service mandataire et l’URSSAF ? car je suis en service mandataire, son employeur, sous contrat.....des petites différences en Belgique ? mais cela doit revenir à peu près au même...
BREF ON Y TIENT
Bises à TOUS Nicole