25% des soins de santé ne sont pas couverts par l’assurance-maladie

jeudi 19 avril 2012
par  André Boucq
popularité : 2%

Au total, 24,9% des dépenses en soins de santé ne sont pas couvertes par l’assurance-maladie obligatoire. “Une proportion croissante de personnes éprouve des difficultés à financer ses soins.” Le think tank Itinera Institute appelle le gouvernement à prendre des mesures afin de lutter contre les inégalités.

Huit millions de Belges disposent d’une assurance complémentaire, mais celles-ci ne couvrent que 5% du total des dépenses en soins de santé, , ressort-il mercredi d’une étude du think tank Itinera Institute.

En Belgique, 20% des dépenses de santé sont supportées directement par le patient, pour 12,3% aux Etats-Unis, ou 5,7% aux Pays-Bas, relève Itinera. Malgré les mesures de protection pour les groupes vulnérables telles que l’introduction de la facture maximum et le statut OMNIO, la contribution du patient dans les dépenses totales reste élevée, estime l’institut. “Pour un patient vulnérable, confronté à des problèmes de santé chronique, ces compensations ne représentent que 13% des dépenses à sa charge.” Parmi les interventions médicales non-couvertes, Itinera cite l’exemple d’une reconstruction mammaire durable après un cancer du sein, “qui coûte au minimum 4.000 euros. Ce montant n’est remboursable ni par l’assurance obligatoire, ni par l’assurance complémentaire. Cela signifie que seule une femme sur quatre a les moyens de bénéficier d’une reconstruction mammaire après un tel événement.” L’institut présentera, le 27 juin, un rapport de suivi avec des recommandations concrètes afin de contribuer à une meilleure organisation des soins en Belgique.

source nordeclair.



Navigation

Articles de la rubrique