Contrôle d’environnement Easy Rider d’HMC

samedi 8 octobre 2011
par  André Boucq
popularité : 1%

J’ai actuellement chez moi un nouveau fauteuil roulant Permobil c 300 en essai équipé de cet Easy Reader jusque le mercredi 12 octobre 2011, revenez la semaine prochaine lire mes conclusions !!!! Mais avant ca, lisez cet article très détaillée sur cette technologie en effectuant un clic sur le titre ci-dessus

Contrôle d’environnement Easy Rider d’HMC INTERNATIONAL By Hacavie– 17 septembre 2007 Posted in : essais aides techniques Voici les nombreuses utilisations du contrôle d’environnement Easy Rider fabriqué par la société belge HMC (pour HulpMiddelenCentrale).

Essai réalisé le 6 avril 2007

Garantie : non communiquée à ce jour par le fabricant.

SAV et Pièces détachées : assurés par le réseau de distributeurs de HMC.

Délai, prêt de matériel, modalités des essais : contacter un distributeur. Des distributeurs spécialisés ont été sélectionnés par HMC, la liste est disponible auprès du fabricant.

Conditions d’essais par Hacavie : intérieur.


Fiche du fabricant HMC international

http://www.hmc-nv.be/index.php?id=524 La fiche technique du produit sur Handicat


Utilisation – Manipulation

L’Easy Rider est un système de contrôle d’environnement qui permet à partir d’une seule commande, de contrôler à la fois les fonctions du fauteuil (vérins, éclairage, vitesse…) du fauteuil et les commandes à infrarouge de l’environnement (téléphone, vidéophone, des volets roulants, un tourne-pages…). Ces fonctionnalités permettent un grand nombre de configurations.

L’Easy Rider est compatible avec les électroniques évolutives de fauteuils roulants Pilot Plus de Penny & Giles, la DX de Dynamic Controls et la Meyra Can Bus. (donc non compatible avec les électroniques non évolutives).

L’Easy Rider peut enregistrer un maximum de 200 codes infrarouges et 10 appareils : donc 20 codes par appareil. Une récepteur infrarouge est incorporé au boîtier. Il faut présenter la télécommande infrarouge de l’appareil devant ce récepteur pour qu’il apprenne le code : cette manipulation est facile à réaliser.

Un module peut être ajouté sur les appareils ne disposant pas d’infrarouge. Certains appareils de communication peuvent être commandés via l’Easy Rider.

L’appareil est composé d’un écran (LCD) et d’une interface qui diffère selon l’électronique du fauteuil roulant. Sur l’interface, il y a deux boutons : le bouton marche/arrêt et le bouton qui permet d’entrer dans la programmation.

Certaines fonctions peuvent être actionnées en se déplaçant avec le fauteuil roulant : par exemple décrocher le téléphone ou ouvrir une porte.

Proposé également par HMC, le Multi Control est identique à l’Easy Rider avec une fonction supplémentaire intéressante : il peut être déplacé et utilisé ailleurs que sur le fauteuil roulant : au lit par exemple pour contrôler les vérins électriques du lit, l’environnement de la chambre… L’alimentation n’est plus assurée par les batteries du fauteuil mais par l’Easy Rider qui sera branché sur le secteur.

L’Easy Rider se commande soit avec un joystick et un contacteur pour valider le choix soit par balayage et un contacteur. L’écran est éclairé, la luminosité est réglable. Texte et pictogrammes sont de couleur noire sur fond de couleur verte.

Différents modes de conduite sont proposés. Ces commandes peuvent être achetées seules et utilisées sur un fauteuil comme mode de conduite. Ou alors elles peuvent être utilisées pour conduire le fauteuil et pour commander l’Easy Rider quand l’acquisition de celui-ci s’avère nécessaire.

Il est important de vérifier la compatibilité entre la commande choisie et l’électronique du fauteuil roulant.

•joystick standard : soit le contacteur est extérieur au joystick et placé à l’endroit le plus accessible pour la personne soit il est intégré au boîtier de commande. •iso-joystick : dernier né de la gamme des joysticks de la société HMC •conduite au mini-joystick : petit joystick ultrasensible (nécessite moins de 10 g de force) •commande VIC : La personne conduit au doigt qu’elle place dans un trou placé au centre du boîtier mais sans contact avec une matière ou avec un joystick. Une petite orthèse peut également être placée au bout du doigt de la personne. La première commande VIC fonctionnait par électromagnétisme, mais cela posait des problèmes techniques en cas de changement de température, d’hypersudation notamment. Désormais, la commande VIC, plus sensible que le mini-joystick, fonctionne par faisceau lumineux : c’est l’interruption de ce faisceau par le doigt qui fait réagir la commande. Pour la commande VIC, l’iso-joystick et le mini-joystick, les amplitudes sont paramétrables dans toutes les directions.

•commande au menton : Le joystick peut être fixé de deux façons : sur un plastron ou sur un bras. L’avantage du plastron est de maintenir la distance identique entre l’utilisateur et la commande même si le terrain est escarpé ou si une bordure est franchie. Le plastron (à armatures métalliques) peut cependant être lourd sur les épaules. La commande au menton peut également être placée sur un « bras » escamotable manuellement ou électriquement. Les directions avant-arrière peuvent également être inversées si nécessaire. •commande au pied : en inox. Les mouvements nécessaires et fiables à conserver pour l’utiliser sont flexion et extension du pied. Elle peut être placée à droite ou à gauche. •conduite occipitale : la commande est placée à la place de l’appui-tête. Trois directions doivent être sélectionnées : soit avant-droite-gauche soit arrière-droite-gauche. •conduite tablette : La tablette est constituée de capteurs sensitifs en surface et ce mode de conduite est nouveau. Cela peut être une alternative à la conduite par contacteurs (boutons) placés sur tablette. La personne déplace sa main sur la tablette en fonction de la direction qu’elle choisit. A chaque fois qu’elle pose la main sur la tablette, cette position initiale est la position zéro. C’est à partir de ce point que sont choisies les directions. Quand la main ne touche plus la tablette, le fauteuil s’arrête. L’utilisation de cette tablette est possible aussi au pied (non testée).

Montage

Le montage est complexe. Il doit impérativement être réalisé par un distributeur formé. L’équipe de HMC peut être aussi support technique.

Les paramètres de configuration (y compris les codes infrarouges) peuvent être sauvegardés sur ordinateur.

Capacités nécessaires à la manipulation

Quand il n’y a plus de possibilité de conduire et d’utiliser l’Easy Rider avec le joystick, de multiples possibilités de conduite sont possibles comme décrit précédemment : conduite au pied, conduite au mini-joystick, commande à l’iso-joystick, commande VIC, au menton…

L’utilisation de l’Easy Rider nécessite la compréhension du bon fonctionnement de l’appareil.

Critères de choix – Avantages

•Les 200 codes infrarouges possibles ! •Les multiples possibilités de commande de l’Easy Rider Inconvénients

•Le prix… L’Easy Rider coûte environ 1700 € TTC. A cela, il faut ajouter éventuellement la commande spéciale, les modules nécessaires… Quelles sont les options ou fabrications spéciales pour le produit ?

En plus du contrôle des vérins du fauteuil, il est possible en achetant un récepteur infrarouge HMC de contrôler les vérins du lit.

Chauffe-main : 3 niveaux de chauffe. Il est important de placer ce chauffage pour les mains dans un tunnel pour une meilleure efficacité. Il est branché au fauteuil via la prise du chargeur. S’il n’est pas combiné à un Easy Rider, le chauffe-main peut être relié à une commande spéciale via une prise jack.

Easy Gyrostar : correcteur de trajectoire à brancher par port Bus. Cette option est d’autant plus utile quand le fauteuil est manipulé via plusieurs contacteurs (une direction correspond à un contacteur comme expliqué ci-dessus).

Easy Talker : retour vocal des fonctions de l’Easy Rider. Easy Messenger : ce module permet d’enregistrer 25 messages vocaux de 20 secondes chacun. Ces messages sont énoncés sur demande à partir de l’Easy Rider. Cette fonction est utile aux personnes qui ont des difficultés à communiquer. Le volume peut être réglé.

2 possibilités pour téléphoner :

Easy Phone : c’est le téléphone que commercialise HMC. C’est un téléphone mains libres de Siemens auquel HMC a ajouté un récepteur infrarouge. Il est possible de commander à partir de l’Easy Rider les fonctions suivantes : décrocher-raccrocher, composer les numéros et consulter-modifier le répertoire (mémoires) stocké dans l’Easy Rider.

Easy Mobile : c’est un téléphone portable. Il convient d’insérer une carte SIM dans l’appareil. Les données sont conservées dans la carte SIM et non pas dans l’Easy Rider. Les fonctions sont comparables à celles d’un téléphone portable « Â classique  » et peuvent être commandées à partir de l’Easy Rider. La rédaction et l’envoi de SMS sont possibles.

Easy Mouse : émulateur de souris compatible sur Mac et PC. La vitesse est proportionnelle. La personne se sert de la commande de son fauteuil pour naviguer sur l’écran de l’ordinateur et utiliser un clavier à l’écran par exemple. Pour le clic gauche, un contacteur peut être utilisé. Pour le droit, un autre peut être ajouté. L’Easy Mouse permet de se diriger sur l’écran dans toutes les directions comme une souris « classique ».

Il existe aussi l‘Easy Game qui peut faire office de manette de jeux. Toutefois, pour de nombreux jeux, la souris peut être utilisée.

L’Easy Rider peut également émettre et recevoir des ondes radio en plus de l’infrarouge : ceci est à préciser lors de la commande. Certains appareils ne peuvent en effet pas être équipés d’infrarouge. L’onde Radio présente un avantage par rapport à l’infrarouge car elle traverse les murs.

De nombreuses adaptations peuvent être réalisées par le distributeur pour une meilleure personnalisation.

En plus de la gamme d’HMC, sont disponibles au catalogue des contacteurs d’autres marques souvent utilisés avec l’Easy Rider.

Cécile ANSELME, Ergothérapeute .


Commentaires  (fermé)

Logo de André Boucq
vendredi 28 octobre 2011 à 08h49, par  André Boucq

Merci Jean marc,

j’ai testé le c 300, et mon avis est qu’il ne vaut pas mon c 400, comme j’aime les balades en campagne, idem les bordures et petites tas de terre dans les chemins, il ne les passait pas à cause des roues antie basculement à l’avant, je coince partout alors que le 400 passe tranquille ! suspension trop souple aussi sur le 300, dans la voiture tu balance d’un côté à l’autre ce n’était pas agréable.
Pour easy reader, oui c super, j’allumais la tv et avais accès au pc, motivant pour la suite si je peux dire ainsi !
je repart en principe pour un 400, avec joystick de l’easy mais aussi la commande individuelle pour les diverses mouvements de positions accessible prêt du joy pour éviter de passer par un tas d’étapes avant d’effectuer un simple réglage de position !!!
Question de traction : traction avant j’aime !!!!!!!!! tu verras, je pense que tu apprécieras.
ERgo :: :: oui, sont vraiment très disponibles chez hmc, connaissent de quoi ils parlent, et prennent le temps pour écouter !!!! super
Bises fraiches de comines warneton !!!

Logo de Janssen Jean-Marc
vendredi 28 octobre 2011 à 07h58, par  Janssen Jean-Marc

Bonjour André,
J’ai en essai le c350 fourni par HMC. Comme sur le C 300, la commande par joystick permet une multitude d’application : , mon appareil de communication vocale "zingui" est commandé par celui ci.
Fauteuil confortable avec un bon soutien du dos. En extérieur, la suspension se comporte bien même sur route en pavé. par contre, les bordures de trottoir sont toujours un gros problème. La motorisation est couplée aux roues arrières ; semaine prochaine, essai d’un fauteuil "traction avant".
Je tiens à remercier Mr. Gilles de chez HMC pour sa patience.
Merci a toi, André, pour toutes les infos que tu nous communiques.
Je reste disponible sur mon adresse mail janssenjeanmarc@yahoo.fr
Jean-Marc

Logo de André Boucq
dimanche 9 octobre 2011 à 10h03, par  André Boucq

Je possède un permobil c400 depuis 4 ans déjà, le temps pour le renouvellement est arrivé , l’évolution de la sla au niveau des bras et mains oblige aussi aujourd’hui de prévoir pour de nouvelles adaptations fauteuil et pc !
le teste d’une semaine permet de voir les modifications souhaitées par nous et à eux de nous proposer du sur mesure presque !
Ces personnes connaissent très bien la maladie ce qui est un gros avantage lors de nos discutions.
merci de me transmettre votre compte rendu de l’essai !
André Boucq

Logo de Janssen Jean-Marc
dimanche 9 octobre 2011 à 08h58, par  Janssen Jean-Marc

Bonjour,

Je suis dans le même cas. Mr. gilles ; ergothérapeute chez HMC, est venu cette semaine a la maison. visite en vue de déterminer le fauteuil roulant le plus adapté. Il me propose un essai semaine prochaine du 350. Je ne manquerai pas de vous tenir informé.

Jean-Marc