Tony Proudfoot fait don de son cerveau et de sa moelle épinière à la recherche

mercredi 12 janvier 2011
par  André Boucq
popularité : 1%

Le mois dernier, Tony Proudfoot est décédé de la S.L.A après un combat de trois ans. Il avait déjà aidé la recherche pour trouver un remède pour cette maladie incurable. Il avait également décidé de continuer ce combat après la mort, en faisant don de sa moelle épinière et de son cerveau aux chercheurs

Tony croyait que sa maladie pouvait avoir un lien avec les traumatismes crânien répétés auxquels il fût confronté lors de sa carrière, il fût arrière défensif à la ligue Canadienne de football.

Proudfoot pris la décision avec sa famille de faire don de son cerveau et sa moelle épinière considérant comme une autre étape constructive pour l’étude de la S.L.A et tous ce qui touche le cerveau. Des échantillons de tissus du cerveau de 61 ans de Proudfoot ont été prélevés à l’Institut neurologique de Montréal et l’hôpital et transmis aux pathologistes à Toronto.

Les neurochirurgiens de Toronto le Dr Charles Tator et Dr Angela Genge, ALS directeur à l’Institut neurologique de Montréal espèrent beaucoup des résultats suite à cette étude. Genge a travaillé avec Proudfoot après qu’il fut diagnostiqué en 2007.

Genge dit que la décision de Proudfoot est une manière de lutter contre la S.L.A, par tous les moyens qu’il pouvait. Même mort. « Il s’arrange pour que celle-ci aboutisse à quelque chose de bon.

Genge a déclaré que le but est d’étudier des athlètes soumis à des traumatismes crâniens et autres commotions, dont ceux décédés de mort naturelle et de comparer également leur expérience. Il pourrait y avoir une combinaison de facteurs qui mène à l’ALS. C’est quelque chose que la communauté médicale est désireuse d’explorer.

Pour la science, il y a différentes choses qui se produisent, » Genge dit. « Une recherche sur le risque potentiel à long terme face à des joueurs de football qui ont été exposés à un traumatisme crânien récurrent. Une autre piste est !

Y a-t-il eu des problèmes toxiques ? Comme les pesticides utilisés dans les champs. Qui n’est pas du tout été prouvé. Mais y a-t-il une combinaison de facteurs ?

Ezerins a également bénéficié du cerveau de Jay Roberts âgé de 67 ans, mort du cancer du poumon en octobre dernier. Roberts a subi plusieurs commotions dans sa carrière, y compris celle où il n’avait aucun souvenir de ce qu’il avait fait sur une période de 72 heures.

« Je me suis dit que le plus grand défi était de trouver des cerveaux », a expliqué le Ezerins. Mais je suis certain que nos gars serait intéressés. » Les portes se sont ouvertes avec Jay Roberts. »

Proudfoot a joué 12 saisons dans la LCF et était également réputé pour ses efforts de sauver la vie lors de la fusillade de 2006 au Collège Dawson, où il fut professeur. Il a permis d’amasser plus de 500 000 $ pour la recherche de l’ALS avant sa mort.



Commentaires  (fermé)

Logo de Cédric
samedi 15 janvier 2011 à 09h55, par  Cédric

Sacré gaillard aussi ce gars, il n’a rien lâché. J’émets perso des doutes sur les causes dont il était persuadé (coups répétés) mais bon, je nous souhaite bien sûr de le savoir, et vite !
Je partage sur mon blog.
A+ André