premier traitement et premiers espoirs

lundi 26 juillet 2010
par  André Boucq
popularité : 1%

JPEG - 13.2 ko
premier-traitement-et-premiers-espoirs-568741

Premier traitement et premiers espoirs pour Dmitry Vassilenko dimanche 25.07.2010, 05:08 - La Voix du Nord Les défaillances techniques de l’ascenseur privent souvent Dmitry de sa bouffée d’oxygène. |

• LE VISAGE DU DIMANCHEDMITRY VASSILENKOAnci | Dmitry Vassilenko rentre tout juste de vacances. Une parenthèse dans la vie de cet ancien gymnaste de haut niveau qui lutte depuis 2005 contre la maladie de Charcot. Plus battant que jamais et grâce à l’association qui collecte des dons depuis avril, l’ancien champion olympique a suivi un traitement en Allemagne, il y a trois semaines, et commence à en sentir les premiers effets (lire notre édition du 17 avril 2010).

PAR ANNE-CHARLOTTE PANNIER lambersart@lavoixdunord.fr PHOTO STÉPHANE MORTAGNE Le sourire aux lèvres, Dmitry Vassilenko est rentré vendredi dans son appartement de La Madeleine, après une semaine de vacances avec son épouse, Valérie, ancienne gymnaste elle aussi. Et bonne nouvelle, pour le moment, l’ascenseur de la résidence, située dans la paisible rue Jeanne-Maillotte à La Madeleine, fonctionne. L’ancien athlète de 34 ans, condamné depuis un an à se déplacer en fauteuil roulant, découvre depuis peu un nouveau monde. Celui de la dépendance et de l’angoisse. « L’ascenseur tombe parfois en panne quatre fois dans la même semaine. Je n’ose plus partir en promenade seul, de peur de ne pas pouvoir rentrer chez moi. » Avec son épouse, ils habitent au 4e étage et les problèmes techniques leur empoisonnent la vie. Atteint de la maladie de Charcot, une sclérose latérale amyotrophique, Dmitry Vassilenko voit ses muscles se paralyser progressivement un à un. « Une fois, à cause de ces problèmes, je suis resté chez moi quinze jours sans pouvoir sortir, j’ai raté des rendez-vous médicaux. Une autre fois, les voisins se sont mis à quatre pour me remonter chez moi. » Des problèmes du quotidien qui viennent s’ajouter à une vie complètement chamboulée depuis la découverte de la maladie. Le couple aujourd’hui rêve d’un appartement en rez-de-chaussée, adapté. Après le sport de haut niveau - tous les titres et les médailles remportés par l’athlète russe « pèsent plus de dix kilos » -, un autre combat occupe ses pensées : celui de la vie. « C’est une maladie orpheline pour laquelle l’espérance de vie est de trois ans », confie le Madeleinois d’adoption. « Je suis dans ma troisième année, je ne veux pas partir, j’ai encore tellement de choses à faire ! Plus ça avance et plus j’ai peur ». Dans l’immédiat, deux rêves animent le champion : pouvoir retourner au club entraîner les jeunes, parce que « la gym, la salle, c’est ma vie ». Le second, dans six mois, « rentrer dans le cabinet de mon médecin en marchant ». Parce que le traitement qu’il a suivi en Allemagne n’est pas vraiment reconnu par les médecins français. « Il consiste à ponctionner de la moelle osseuse pour prélever des cellules souches qui sont ensuite traitées avant d’être réinjectées dans le canal rachidien pour aller au cerveau », explique Stéphane Perleau, qui a créé en avril l’association Dmitry Vassilenko (lire ci-contre). Les résultats de ce traitement seront connus dans six mois. « Si ça marche, ça pourrait recréer des tissus musculaires », explique plein d’espoir Dmitry Vassilenko. Les statistiques : un tiers de cas pour lesquels le traitement n’a eu aucun effet, un tiers pour lequel il a stoppé la maladie, et un dernier pour lequel des progrès physiques ont eu lieu. Quoi qu’il arrive, Dmitry est prêt à recommencer. « Si je dois faire des exercices de kiné toute la journée, je le ferai. C’est mon espoir et je le vis à 100 % » Aujourd’hui, Dmitry Vassilenko se sent déjà « plus léger, plus vif, je lève le bras plus haut qu’avant déjà », explique-t-il en appuyant sur le bouton de l’ascenseur. Un espoir sur lequel Dmitry et sa femme veulent compter. •



Commentaires  (fermé)

jeudi 9 décembre 2010 à 16h17

ma pauvre cherie moi aussi je cherche quelque chose pour ta mere, la preuve je te trouve la dessus:personnellement, je pense que les cellules souches sont l’avenir pour cette maladie : gros bisous ton pere

Logo de André Boucq
mardi 27 juillet 2010 à 18h39, par  André Boucq

Bonsoir,

Pour les personne désireuses de plus d’informations sur ce traitement, je conseil de prendre contact avec l’association de ce Monsieur.

Ils pourront vous renseigner bien mieux que moi !

http://www.dmitryvassilenko.org/

André Boucq

Logo de Mlle CARDINE Jessica
mardi 27 juillet 2010 à 14h20, par  Mlle CARDINE Jessica

bonjour, je me suis aussi renseignée en Allemagne pour ma Maman. Cependant le médecin qui la suit pour la SLA nous a déconseillé d’y aller car c’était payant : 7 500 €, il a dit que c’était du charlatanisme.
Pouvez-vous me dire comment ça c’est passé pour vous en Allemagne svp ?
Je ne sais absolument pas quoi faire !!!!!!

Merci beaucoup par avance !

Mlle CARDINE Jessica

27/07/2010