Trophos démarre une étude pivot

lundi 7 décembre 2009
par  André Boucq
popularité : 100%

Trophos démarre une étude pivot d’efficacité de l’olesoxime dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (Maladie de Lou Gehrig)

Les médecins traitants et les patients pourront suivre l’étude grâce à la création d’un site internet dédié au projet MitoTarget

Marseille, 5 Mai 2009 - Trophos SA, société pharmaceutique française au stade du développement clinique qui développe des thérapeutiques innovantes pour des besoins médicaux non satisfaits en neurologie et cardiologie, annonce aujourd’hui le lancement d’une étude pivot d’efficacité de l’olesoxime dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA). Cette étude fait partie du projet MitoTarget soutenu par l’Europe (voir ci-dessous). Le protocole de l’essai a bénéficié d’une procédure de demande d’avis auprès de l’EMEA. Les résultats d’efficacité sont attendus pour la mi-2011.

Olesoxime (TRO19622) est le principal candidat médicament issu de la nouvelle classe de molécules brevetées d’oximes du cholestérol de Trophos, modulateurs du pore de la mitochondrie. Les études précliniques ont montré que ces molécules favorisent la fonction et la survie des neurones et d’autres modèles cellulaires placés en conditions de stress pathologique, par leurs interactions sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP). Elles ont aussi montré une activité de l’olesoxime dans le modèle SOD1 de SLA (Bordet et al., JPET 322:709-720, 2007).

Olesoxime a terminé avec succès ses études cliniques de Phase 1 sur des volontaires sains et de phase 1b sur des patients atteints de SLA. Ces essais cliniques ont démontré que le produit est bien toléré, et a un excellent profil en termes de tolérance et de sécurité. Ils ont aussi montré que l’administration d’une dose orale quotidienne permet d’atteindre un niveau d’exposition souhaité sur la base des modèles précliniques. Les études d’interaction de médicament avec le riluzole, seul traitement existant dans la SLA, n’ont montré aucun impact ni interaction du TRO19622 sur la pharmacocinétique du riluzole.

« Nous avons besoin de traitements qui puissent prolonger la survie et idéalement améliorer les fonctions des patients SLA » a déclaré le docteur Vincent Meininger, Professeur de Neurologie à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris, investigateur principal de l’essai. « Olesoxime s’annonce très prometteur et nous attendons des résultats de cette étude, qu’ils confirment son potentiel et qu’ils apportent un nouvel espoir pour les patients SLA. »

« Le lancement de cette importante étude clinique représente une avancée majeure dans le développement de l’olesoxime » a ajouté le docteur Jean-Louis Abitbol, directeur médical de Trophos. « La SLA ou maladie de Lou Gehrig est une maladie dévastatrice qui se révèle, dans 80 pour cent des cas, fatale dans les 5 années qui suivent son diagnostic. Il y a donc un besoin urgent de nouveaux traitements prolongeant la survie, en sus du riluzole, et améliorant les fonctions musculaires et respiratoires des patients. Olesoxime pourrait être un nouveau médicament précieux pour la communauté SLA. Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec des cliniciens européens de premier plan à la mise en oeuvre de cet essai thérapeutique, dans le cadre de notre projet MitoTarget, soutenu par le 7e programme cadre de la Commission Européenne.

Conception et critères d’évaluation de l’essai L’étude sera réalisée en groupes parallèles sur 18 mois, randomisée, en double aveugle versus placebo évaluant la tolérance ainsi que l’efficacité de l’olesoxime chez des patients diagnostiqués SLA, depuis 6 à 36 mois, et traités par riluzole. Olesoxime sera administré par voie orale en une dose unique quotidienne de 330 mg. Tous les patients recevront en complément une dose de 50 mg de riluzole deux fois par jour. Cet essai inclura environ 500 patients recrutés dans 15 centres en France, Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique, Pays-Bas et Espagne.

Le critère principal d’évaluation de l’étude sera la survie à 18 mois. Les critères secondaires d’évaluation incluront l’évaluation sur l’échelle ALS-FRS R de l’évolution de la pathologie, le temps de ventilation assistée, la capacité vitale lente (mesure de la fonction respiratoire), l’évaluation de la force musculaire par testing manuel et l’évaluation de la qualité de vie. Pendant toute la durée de l’étude, un conseil de surveillance indépendant s’assurera de la tolérance et de la sécurité d’emploi du produit.

L’étude est pilotée par Trophos et exécutée par un consortium d’investigateurs ayant une grande expérience des essais cliniques multicentriques sur la SLA.

« Cette étude est une étape décisive venant conforter le travail de Trophos sur le mécanisme d’action de la mitochondrie, sur la modulation de la dysfonction mitochondriale et le relargage des facteurs apoptotiques » a déclaré Damian Marron, Président du Directoire de Trophos. « Trophos a identifié l’olesoxime sur la plateforme de criblage sur neurones primaires qu’elle a développée. Olesoxime est aussi testé dans d’autres indications dans des essais de phase 2 en cours et à venir. »

MitoTarget L’étude clinique de l’olesoxime fait partie de MitoTarget, projet collaboratif de 3 ans. La Commission Européenne a attribué 6 millions d’euros de subventions à ce projet qui sera exécuté par un consortium mené par Trophos. MitoTarget fait partie du 7e programme-cadre de la Commission Européenne pour des Actions de Recherche, Développements Technologiques et de Démonstration. A l’instar de l’essai clinique, MitoTarget a pour objectif d’acquérir une plus grande compréhension du rôle de la dysfonction de la mitochondrie et d’évaluer le potentiel thérapeutique de la nouvelle classe de composés de Trophos, modulateurs du pore de la mitochondrie, dans les maladies neurodégénératives (voir communiqué du 18 décembre 2008).

Informations destinées aux médecins traitants et patients Un site internet dédié au projet MitoTarget sera très prochainement ouvert ; son lien d’accès figurera sur le site internet de Trophos. Une rubrique y sera créée à destination des médecins traitants et des patients pour leur permettre d’identifier les centres les plus proches participant à cette étude. Par ailleurs, des informations sur cette étude seront aussi diffusées sur les sites internet d’un grand nombre de centres ou par d’autres moyens.

Désignation de médicament orphelin Olesoxime a obtenu deux désignations, l’une de l’US Food & Drug Administration comme Médicament Orphelin et l’autre de la Commission Européenne comme “produit médical orphelin” pour le traitement des deux pathologies, SLA et AS (Amyotrophie Spinale).

A propos de la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique) SLA, plus communément appelée maladie de Lou Gehrig aux Etats-Unis, est une maladie neurologique progressive et fatale, qui selon les estimations, affecte plus de 100 000 personnes dans le monde entier. Il n’existe aucun remède pour la SLA. Le seul médicament approuvé est le riluzole (Sanofi-Aventis), dont il a été démontré qu’il favorisait la survie de 2 à 3 mois chez les patients atteints de cette pathologie.

Pour plus d’informations sur la SLA, consulter le site www.alsa.org.

A propos de Trophos Trophos est une société pharmaceutique au stade clinique, qui développe des thérapeutiques innovantes dans des indications pour lesquelles il n’existe pas de traitements efficaces, telles qu’en neurologie et cardiologie. La société détient une plateforme originale de composés chimiques brevetés d’oximes du cholestérol générant des candidats médicaments, dont le principal, olesoxime (TRO19622), est en essais cliniques de Phase 2 et le deuxième, TRO40303, est prévu d’entrer en développement clinique en 2009. Les composés de Trophos, modulateurs du pore de la mitochondrie, augmentent la fonction et la survie des cellules agressées, par la modulation de la dysfonction mitochondriale, qui interagit sur le pore de transition membranaire de la mitochondrie (mPTP). Des études cliniques publiées récemment soutiennent le raisonnement thérapeutique de médicaments ciblés sur la mitochondrie en neurologie (maladie d’Alzheimer) et en cardiologie (lésions d’ischémie-reperfusion). Trophos est exceptionnellement bien positionnée pour exploiter cette approche thérapeutique reconnue.

Merci cédric pour infos.



Commentaires  (fermé)

Logo de jouer au casino
mardi 30 novembre 2010 à 23h11, par  jouer au casino

Yup, on n’conaissé pas ton weblog, puis mon cop1 en a touché deux trois mots jeudi. J’pense qu’on va bookmarké ton site sur friendfeed. :-D Salut. Melanie
jouer au casino

samedi 23 janvier 2010 à 14h13
Logo de Stéphane Granger
jeudi 21 janvier 2010 à 19h24, par  Stéphane Granger

Bonjour,je m’appelle Stéphane,j’ai 57 ans et je vais rejoindre également cet essai thérapeutique au 1er février.
steve.granger@orange.fr
et ma page musicale :
http://profile.myspace.com/index.cf...

Logo de André Boucq
samedi 16 janvier 2010 à 20h50, par  André Boucq

Voici les adresses pour les patients Français.
Plus bas pour les patients belges

Sites en France
Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière - Fédération des Maladies du Système Nerveux Paris, France, 75013 - contacter Mme Vanessa Pibiri 01.42.16.24.79
Hôpital La Timone - Service de Neurologie et Maladies neuromusculaires Marseille, France, 13005
contacter Mme Laeticia Repellini 04 91 38 56 28
CHRU de Lille - Hôpital Roger Salengro - Centre SLA-MMN - Sce de Neurologie et Pathologie du Mouvement Lille, France, 59037 - contacter Mme Francine Niset 03 20 44 59 62 poste 32313
Clinique du motoneurone - SCE d’Explorations Neurologiques - Hôpital Gui de Chauliac, Montpellier, France, 34295 - contacter Mme Delphine Levrau 04 67 52 93 28
CHU de Nice - Hôpital de l’Archet 1 - Centre de Référence pour les Maladies neuromusculaires et la SLA Nice, France, 06202 - contacter Mme Eve Baez 04 92 03 55 05
Hôpital Dupuytren - Limoges Centre SLA - Service de Neurologie Limoges, France, 87042
contacter Mme Marie Nicol 05 55 05 65 59
Hospices Civils de Lyon - Hôpital Pierre Wertheimer, Electro-myographie et pathologies neuromusculaires, Neurologie C, 59 bd Pinel, France, 69500 - contacter Mme Pascale Rausch
04 72 11 90 65

Je vous invite àvisiter le site très complet dédié àcetta étude : http://fr.mitotarget.eu/

Essais Belgique :
voici les coordonnées pour prendre contact avec le professeur de louvain.
Mais comme vous pourrez le voir, j’ai joint àce courrier, Cédric, patient S.L.A qui suis actuellement cet essai clinique, il vous serait bon conseilleur pour les démarches et informations diverses.
Vous pouvez donc àvotre souhait le contacter. ced29380@hotmail.com
Je reste àvotre disposition également quand vous le désirez.
Veuillez, recevoir mes salutations respectueuses.
Meilleure continuation, et àbientôt

Quelques conditions pour être capable de participer àcette étude sont les suivants :

Le traitement par RILUTEK 2 à50 mg par jour devrait être davantage mis simultanément.

Les patients doivent avoir une durée de la maladie de> de 6 mois et p>

La capacité vitale doit être d’au moins 70% de la valeur prédite.

Les patients ne devraient pas sonde ou la non-PEG-assistance respiratoire invasive sur le temps de dépistage et de randomisation.

Les patients présentant des arythmies ne sont pas éligibles pour l’étude.

Si vous ou quelqu’un de votre famille ou les amis sont intéressés, vous pouvez toujours contacter le secrétariat NMRC 016/34 35 08, vous êtes alors renvoyés vers la bonne personne.

André Boucq

Logo de CHEDOTAL
samedi 16 janvier 2010 à 18h01, par  CHEDOTAL

Bonjour,

Ma maman est également atteinte de SLA, pouvez-vous me donner les informations pour qu’elle puisse éventuellement participer àcette étude ?

Mon email : sarah.chedotal@cegetel.net

Merci àvous.

Logo de kaki
mardi 12 janvier 2010 à 21h50, par  kaki

Je réponds àvotre message : j’habite en
France, Charente Maritime. Mon ami est suivi àBordeaux, au Centre SLA.
Merci de votre réponse
Kaki

Logo de André Boucq
mardi 12 janvier 2010 à 19h37, par  André Boucq

Bonsoir, je viens de vous envoyer un mail avec des information, hélas je ne vous ai pas demandé si vous résidiez en Belgique ou en France.
si jamais vous êtes en France.
Faites le savoir, je vous enverrai les centre effectuant ces essais clinique.
àBientôt.
André

Logo de kaki
mardi 12 janvier 2010 à 17h58, par  kaki

Mon ami a une sla diagnostiquée en janvier 2008. Pouvez-vous m’adresser des informations concernant cette étude àlaquelle il aimerait participer ? voici mon mail : kakimick@live.fr
Merci d’avance de me contacter
Kaki

Logo de André Boucq
jeudi 7 janvier 2010 à 11h40, par  André Boucq

bonjour, je tente de faire un lien direct vers l’adresse mail de Cédric.
ced29380@hotmail.com

André

Logo de Cédric Duvieusart
jeudi 7 janvier 2010 à 11h08, par  Cédric Duvieusart

Bonjour àvous,

Voici mon adresse mail contactez moi afin que je reçoive la vôtre et je vous envoi les infos.
A votre service, bien àvous.

— -> ced29380@hotmail.com

jeudi 7 janvier 2010 à 09h22

Bonjour,

Je viens de lire votre message. Mon frère est atteint de la même maladie. Il est âgé de 39 ans. Vous faites référence àune étude thérapeutique, pourriez-vous me donner des informations àce sujet ? ou tout autre renseignement utile concernant la maladie, son traitement, ...
Je vous remercie des informations que vous voudrez bien me communiquer.

Dominique H.

Logo de Cédric DUVIEUSART
jeudi 31 décembre 2009 à 12h00, par  Cédric DUVIEUSART

Bonjour àtous, je m’appelle Cédric, j’ai 29 ans j’ai été diagnostiqué SLA en juin 2008. Je fais àprésent partie de cette étude thérapeutique depuis ce 30 décembre 2009. Si vous-même faites partie de ce projet n’hésitez pas àcontacter André ou moi-même afin que nous puissions entrer en relation.
Je peux également vous aider si vous désirez entrer dans cette étude tout en sachant que l’étude clôture le nombre de participants fin février.
Bien àvous.