Etude sur la transmission neuromusculaire (France)

dimanche 8 février 2009
par  André Boucq
popularité : 25%

Essais dans la SLA

Etude sur la transmission neuromusculaire dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (étude NETALS)

Une étude va prochainement débuter dans le centre SLA de la Pitié-Salpêtrière pour étudier la transmission neuromusculaire chez des patients souffrant de SLA. Il existe des anomalies de la transmission entre nerf et muscle dans la SLA, que l’on peut visualiser lors d’un électromyogramme (EMG). Les mécanismes impliqués au niveau de la jonction entre nerf et muscle (« jonction neuromusculaire ») ne sont pas connus, mais ces anomalies pourraient jouer un rôle important dans la maladie, comme semblent le montrer les résultats obtenus chez l’animal (souris mutées SOD1, principal modèle animal de la maladie). Dans le cadre de cette étude, 20 patients atteints de SLA depuis moins de 1 an seront concernés. La durée de l’étude est de 6 mois. Au cours de ces 6 mois, 5 visites et une hospitalisation de 48h pour réalisation d’un prélèvement musculaire sont prévues. Parmi les 5 visites médicales, 3 s’intègreront dans le cadre du suivi habituel trimestriel au centre SLA. Outre les examens de suivis habituels de la maladie (examen neurologique, prise de sang, mesure de la CV, réalisation de GDS artériels), cette étude comprendra principalement : 2 EMG espacés de 3 mois (détection des anomalies de transmission neuromusculaire) et un prélèvement de muscle. Un petit échantillon de muscle sera prélevé au niveau du coude par biopsie musculaire pour identifier les mécanismes en cause, à l’échelle microscopique. Le muscle prélevé (l’anconé) a été choisi car il permet d’étudier au mieux l’aspect et le fonctionnement de la jonction neuromusculaire. Ce prélèvement de muscle sera réalisé par un chirurgien au bloc opératoire afin de bénéficier des meilleures conditions techniques. Il nécessitera une incision de quelques centimètres de la peau située au niveau du coude et, par précaution une surveillance à l’hôpital la nuit suivant la biopsie (et si besoin la deuxième nuit). L’articulation du coude sera immobilisée pendant 48 heures environ par une attelle légère. Une indemnité de 200 € sera versée aux patients participant à l’étude en compensation des contraintes liées à la participation à ce protocole de recherche. La participation à cette étude n’exclut pas la participation à un essai thérapeutique (à l’exception du premier mois de l’étude). Pour obtenir des informations complémentaires, contactez le Dr Gaëlle BRUNETEAU (investigateur coordonnateur) au 01 42 16 24 71.

source S.L.A IDF


Commentaires  (fermé)

vendredi 21 juin 2013 à 09h13

Bonjour
Quels sont à mi 2013 les programmes de test moleculaires en cours (ph. I, II et III) ?
Merci.

Logo de Prix du Timbre
jeudi 1er décembre 2011 à 01h19, par  Prix du Timbre

This is a really good post. Must admit that you are amongst the best bloggers I have read. Thanks for posting this informative article
Prix du Timbre

Logo de thomas dominique
vendredi 20 août 2010 à 12h24, par  thomas dominique

touchée par la sla, sous Rilutek depuis 2 ans, âgée de 57 ans , mains bras épaules handicapés, espère ds les recherches. Quelles sont les nouvelles aujourd’hui août 2010 ?