Neuralstem Collabore avec Taà¯wan

02 février 2009
mardi 3 février 2009
par  André Boucq
popularité : 17%

Neuralstem Collabore avec un Hôpital àTaà¯wan pour Développer des essais cliniques supplémentaires de cellule souches sur l’ ALS ( S.L.A).

bonjour andré

ça avance a grand pas pour les éssais cliniques sur la sla

Neuralstem Collabore avec un Hôpital à Taïwan pour Développer des essais cliniques supplémentaires de cellule souches sur l’ ALS. Neuralstem Inc a annoncé qu’il est entré dans une collaboration avec l’Université Médicale de Chine et l’Hôpital de Taïwan, pour faire avancer le développement de thérapie de cellules souches sur la moelle épinière humaine de Neuralstem. La collaboration se concentrera sur la Sclérose Latérale Amyotrophique (ALS ou la maladie de Lou Gehrig) avec docteur Shinn-Zong Lin, MD, PH comme principal investigateur. "Nous avons le plaisir d’établir cette collaboration à Taiwan," a dit Richard Garr, le Président et le PDG de Neuralstem. "Le but est de qualifier nos cellules de moelle épinière cGMP existantes dans un programme d’essai humain pour traiter les ALS à Taiwan. Nous nous attendons à ce que bonjour andré ça avance a grand pas pour les éssais cliniques sur la sla

Neuralstem Collabore avec un Hôpital à Taïwan pour Développer des essais cliniques supplémentaires de cellule souches sur l’ ALS. Neuralstem Inc a annoncé qu’il est entré dans une collaboration avec l’Université Médicale de Chine et l’Hôpital de Taïwan, pour faire avancer le développement de thérapie de cellules souches sur la moelle épinière humaine de Neuralstem. La collaboration se concentrera sur la Sclérose Latérale Amyotrophique (ALS ou la maladie de Lou Gehrig) avec docteur Shinn-Zong Lin, MD, PH comme principal investigateur. "Nous avons le plaisir d’établir cette collaboration à Taiwan," a dit Richard Garr, le Président et le PDG de Neuralstem. "Le but est de qualifier nos cellules de moelle épinière cGMP existantes dans un programme d’essai humain pour traiter les ALS à Taiwan. Nous nous attendons à ce que l’essai de Taiwan suive l’essai américain dans 6 à 9 mois. Comme nous préparons à soumettre un IND pour traiter les ALS avec nos cellules souches aux Etats-Unis cet automne, nous continuons à chercher des rapports stratégiques tant en Europe qu’en Asie ce qui nous permettra de déplacer les cellules sur des humains. Taiwan est un marché substantiel et important en Asie et l’Université Médicale de Chine est le leader national dans la recherche et les traitements neurologiques innovatrice. Nous avons le plaisir de les ajouter comme un autre associé puisque nous construisons notre réseau mondial de centres neurochirurgicaux capables de conduire des expérimentations cliniques et livrer en fin de compte nos thérapies cellulaires. " suive l’essai américain dans 6 à 9 mois. Comme nous préparons à soumettre un IND pour traiter les ALS avec nos cellules souches aux Etats-Unis cet automne, nous continuons à chercher des rapports stratégiques tant en Europe qu’en Asie ce qui nous permettra de déplacer les cellules sur des humains. Taiwan est un marché substantiel et important en Asie et l’Université Médicale de Chine est le leader national dans la recherche et les traitements neurologiques innovatrice. Nous avons le plaisir de les ajouter comme un autre associé puisque nous construisons notre réseau mondial de centres neurochirurgicaux capables de conduire des expérimentations cliniques et livrer en fin de compte nos thérapies cellulaires.

Merci à Jean Marc pour ces recherches d’infos suivies


Commentaires  (fermé)

Logo de maxlab
lundi 2 novembre 2009 à 17h15, par  maxlab

OU PEUT ON SE FAIRE INJECTER DES CELLULES SOUCHES, quels Docteurs ou chirurgiens pratiquent cette opération en France ou dans quels Pays ?
merci

Logo de André Boucq
samedi 9 mai 2009 à 14h21, par  André Boucq

Bonjour, il y a aucun essais de cellules souches en Belgique ou en France d’éffectués àma connaissance, mais nous pouvons croire et je l’espère que si un essais était prouvé positif, qu’il soit effectué en chine ou je ne sais ou, l’Europe suivrait dans les mois qui suivent.
Ceci n’est que mon avis personnel et n’engage que moi.
Il y a quelques mois, passaient aux tribunal en Belgique un professeur exeçant illégalement ce type d’essais.
Mais peu d’échos furent publiés dans la presse.
Je sais que le temps presse, mais je ne pense pas qu’il soit bon de recourir àde tel actes.
Louvain vous informera très bien sur ce que nous pouvons espérer.
je ne peux vous communiquer que les résultat de neuralstem sur une autre maladie, ce n’est pas la S.L.A, mais ceci nous permet d’espèrer

merci

Recherche sur les cellules souches adultes Annule les effets de la maladie de Parkinson dans des procès
par Steven Ertelt
LifeNews.com Editor
16 février 2009

Email RSS Imprimer
Los Angeles, CA (LifeNews.com) - Les scientifiques ont publié un article dans un journal médical décrivant les résultats du premier essai clinique utilisant autologue de cellules souches neuronales pour le traitement de la maladie de Parkinson. Un chef de file de bioéthique de surveillance dit, les résultats montrent plus d’argent devrait être mis derrière les cellules souches adultes.
UCLA chercheurs ont publié leurs résultats dans le numéro de Février de la Bentham Open Journal de cellules souches, qui présente les résultats àlong terme du procès.
« Nous avons documenté le premier succès des cellules souches neurales adultes de transplantation d’inverser les effets de la maladie de Parkinson et a démontré la sécurité àlong terme et les effets thérapeutiques de cette approche", dit l’auteur principal Dr. Michel Levesque.
Le document décrit la façon dont l’équipe de Lévesque a réussi àisoler les patients provenant des cellules souches neurales, les multiplier in vitro et, finalement, de les différencier pour produire des neurones àmaturité avant de les réintroduire dans le cerveau.
L’équipe a été en mesure d’injecter des cellules souches de l’adulte sans avoir besoin d’immunosuppresseurs. Contrairement aux cellules souches embryonnaires, cellules souches adultes, les injections ne sont pas en cause la système immunitaire du patient de rejeter les cellules.
Les cellules souches adultes ont été très bénéfiques pour les patients participant àl’étude.
"En particulier les résultats frappants de cette étude a donné - pour les cinq années suivant la procédure du patient, les échelles àmoteur amélioré de plus de 80% pendant au moins 36 mois », a écrit Levesque.
Il a déclaré espérer un plus grand essai clinique de reproduire les résultats.
Dr. David Prentice, un ancien professeur de biologie àl’Indiana State University, qui est maintenant un autre avec le Family Research Council, LifeNews.com dit que les résultats de l’étude sont d’excellentes nouvelles pour les patients.
"Ces éléments de preuve avaient été présentés précédemment, mais nous avons maintenant l’examen par les pairs des preuves scientifiques pour l’efficacité des cellules souches adultes pour atténuer les symptômes de Parkinson, dit-il. « Bien que les données montrent que la technique a besoin de raffinement, ce patient a été pendant plusieurs années avec peu ou pas de symptômes de sa maladie, même avec seulement la moitié du cerveau traitée avec ses propres cellules souches adultes".
Prentice dit les résultats continuent de prouver que les cellules souches adultes dépasser leurs homologues embryonnaires.
« Les gens doivent prendre note qu’il ne s’agit pas de cellules souches embryonnaires que la promesse de fournir des traitements àl’avenir, mais il est des cellules souches adultes qui sont déjàsà»rs et efficaces pour les patients, sans les problèmes de rejet ou de tumeurs," explique Prentice.
"Nous devons pour nos ressources, en particulier l’argent des contribuables, dans la recherche sur les cellules souches adultes pour promouvoir davantage et de meilleurs traitements et de mettre les patients en premier", at-il dit LifeNews.com.
Levesque est un chercheur principal de NeuroGeneration, une société de biotechnologie, et est affilié àl’UCLA School of Medicine et l’Institut de recherche sur le cerveau.

Logo de laterza Michéle
samedi 9 mai 2009 à 11h27, par  laterza Michéle

bonjour je viens de lire votre article sur neuralstem .J’ai 34 ans 2 enfants et 2 soeurs nous avons appris en décembre que mon papa est atteint de la sla sporadique il est soigné au riluzole, lithium et vitamine E il a été vu par le CHU de liége en belgique ensuite a pris rendez- vous au moi d’avril àla salpétriére en france et mardi 12 mai va a l’hopital de louvain en belgique. Ma question est la suivante nulpart on lui a parlé de la possibilité d’un traitement àbase de cellules souches si les avancées sont réels pourront elles servir aux personnes actuellement atteintes ou faudra t-il encore de nombreuses années avant que cela ne soit effectif.merci madame laterza

Site web : neuralstem