Le combat d’André Boucq

lundi 23 juin 2008
par  André Boucq
popularité : 2%

Grâce à André Boucq , le site Brussin et ses alentours s’animera le 21 juin à l’occasion de la journée de la sclérose latérale amyotrophique.

En 2000, le diagnostic tombe comme un couperet : sclérose latérale amyotrophique (SLA). Une maladie peu fréquente, mais à l’issue fatale. Qu’importe, André Boucq a décidé de se battre jusqu’au bout, se faisant le porte-parole de tous ceux que souffrent d’un mal aujourd’hui sans véritable traitement. Son combat passe par la médiatisation et, le 6 décembre dernier, un article lui avait été consacré dans nos colonnes ; il y exprimait son désir d’organiser un événement local, lors de la journée mondiale de la SLA, le 21 juin.

Son appel n’a pas été un prêche dans le désert. Martin Windels, policier et guide bien connu, s’est ému d’une situation aussi douloureuse et a décidé de prendre les choses en main. Dès le départ, les autorités communales ont soutenu à fond le projet ; l’association des camionneurs cominois, la Police, « Le Village » ont également apporté leur aide précieuse.

Dernièrement, avec sa famille et tous les bénévoles liés à l’aventure, André Boucq a été reçu à l’hôtel de ville. Avec des mots percutants, ceux du coeur, il a expliqué sa vie au quotidien, son combat et ses projets. Un exemple de courage et de respect à méditer !

Dans la foulée de la préparation du 21 juin, il a créé, en mars dernier, une association afin que son action soit davantage reconnue. Il poursuit deux objectifs. Premièrement, reverser les bénéfices à trois associations : une wallonne (ABMM), une flamande (ALS Liga) et une française (Les papillons de Charcot). Deuxièmement, venir en aide à un maximum de malades. Par exemple, en récupérant du matériel pour handicapés afin qu’il puisse servir à d’autres.

Des perspectives basées sur la solidarité qui aideront André Boucq, et tous les autres, à combattre la maladie.

M-F.Ph.



Commentaires  (fermé)