kinésithérapie (l’entretien musculaire)

dimanche 4 janvier 2009
par  André Boucq
popularité : 1%

Exemple d’exercices de kiné sur ce lien, beaucoup d’autres devront être effectués, mais toujours sans trop fatiguer les muscles ou la personne source : /www.als.ca/fr : youtube

lien vidéo http://dailymotion.alice.it/video/x5m9ug_imc-kinesitherapie-3-postures-de-ba_t

ci dessous cette brochure a été conçue et rédigée par l’équipe de la Consultation Spécialisée des Maladies du Motoneurone de l’HÔpital de la Timone (Marseille) et en particulier par : le Pr. J. Pouget, neurologue ; le Pr. A. Schiano, réadaptation fonctionnelle ; le Pr. 0. Blin, neuro-pharmacologue ; le Dr D. Lardillier, médecin attaché ; le Dr D. Robert, ORL-phoniatre ; D. Baffert, diététicienne et Mme G. Chabrières (Présidente de l’Association Lutte et Soutien des Maladies du Motoneurone). http://membres.lycos.fr/als/telecha...

Un programme d’exercices adaptés à l’état de la personne atteinte de la SLA a pour but de :

* maintenir ou d’améliorer la souplesse des muscles non affectés par la SLA ; * maintenir la souplesse des muscles affectés ; * maintenir la souplesse des articulations du cou, du torse et des membres.

Il est important de comprendre que les exercices ne vont pas redonner de force aux muscles affaiblis par la SLA. Ni les exercices ni aucun autre moyen ne peuvent les régénérer. Lorsque les neurones moteurs qui contrôlent un muscle spécifique ont été détruits par la maladie, un programme d’exercices adaptés aux besoins du patient peut cependant atténuer la raideur musculaire et articulaire. Les exercices d’amplitude

Une personne atteinte de la SLA a besoin, à chaque jour, de soumettre chacune des articulations affectées par la SLA à une série d’exercices d’amplitude afin d’atténuer la raideur articulaire. Les exercices contribueront à maintenir, autant que possible, la souplesse de votre corps et la mobilité de vos articulations. Les exercices d’amplitude sont habituellement effectués de façon systématique, c’est-à-dire qu’on fait travailler les articulations d’un membre selon un ordre précis avant de passer ensuite à un autre membre.

Chaque personne atteinte de la SLA a besoin d’un programme d’exercices thérapeutiques conçu en fonction de ses besoins spécifiques. Votre médecin ou vos thérapeutes peuvent prescrire des exercices qui seront adaptés à vos besoins et qui seront modifiés en fonction de l’évolution de la maladie. Votre physiothérapeute peut faire la démonstration de ces exercices et s’assurer que vous les faites correctement. Faire des exercices avec modération

Il est important de faire tous les exercices avec modération. La fatigue ne fera qu’augmenter votre faiblesse musculaire et réduira l’énergie qui vous est nécessaire pour maintenir votre routine quotidienne et vous permettre de vaquer aux activités que vous aimez faire. Consultez votre thérapeute si votre programme d’exercices thérapeutiques vous occasionne de la fatigue. Votre programme peut être modifié afin de prévenir les risques de fatigue.

Pour les mêmes raisons, aucun exercice ne doit causer de la douleur. Si vous éprouvez de la douleur lors d’un exercice spécifique, cessez cet exercice et consultez votre thérapeute. Il se peut que vous ne fassiez pas correctement l’exercice en question ou que votre programme d’exercices doive être modifié. Activités récréatives

Si vous aimez la marche, l’usage d’une bicyclette stationnaire ou encore la natation, continuez de pratiquer ces activités tant et aussi longtemps qu’il vous sera possible de le faire en toute sécurité. Cessez toutefois ces activités si elles vous occasionnent des crampes ou si vous éprouvez de la fatigue, et consultez votre médecin ou votre thérapeute. Exercices autonomes, exercices avec aide et exercices passifs

Le but des exercices d’amplitude est de soumettre, à chaque jour, chacune des articulations affectées par la SLA à une gamme complète de mouvements spécifiques. Les personnes atteintes de la SLA ne sont toutefois pas toutes en mesure d’effectuer tous les exercices d’amplitude de façon autonome.

Un exercice autonome est celui que vous pouvez effectuer seul, sans l’aide de personne, alors que vos muscles ont encore la force d’effectuer des mouvements complets. Les muscles qui ne peuvent exécuter que des mouvements partiels de l’articulation ont besoin d’aide pour compléter l’exercice. Une personne peut vous aider à effectuer le mouvement complet ou vous pouvez apprendre une technique de mouvement auto-assisté.

On parle d’exercices passifs lorsqu’une autre personne fait faire à une articulation la totalité du mouvement parce que les muscles ne sont plus en mesure de le faire. La personne qui vous aide manipule alors chacun de vos membres pour lui faire faire une gamme complète de mouvements permettant d’atteindre la plus grande amplitude articulaire possible. Les exercices passifs font travailler les articulations, mais pas les muscles. Votre thérapeute peut enseigner à vos soignants comment effectuer ces exercices correctement.

Il y aura une transition graduelle entre les exercices autonomes et les exercices passifs. Il se peut qu’à un moment donné, vous soyez d’une part en mesure d’effectuer seul certains exercices, que d’autre part, vous ayez besoin d’aide pour en compléter d’autres et que la manipulation d’un soignant vous soit nécessaire dans certains cas. Quelques conseils à propos de l’exercice

L’exercice doit devenir une routine quotidienne. Vous pouvez diviser votre programme d’exercices thérapeutiques en plusieurs brèves séances d’entraînement afin de ne pas vous fatiguer. Si vous éprouvez de la fatigue, consultez votre thérapeute pour faire modifier votre programme.

Faites, autant que possible, vos exercices d’amplitude de façon autonome. Vous pourrez adopter un programme d’exercices avec aide ou d’exercices passifs plus tard. Votre thérapeute peut vous aider à établir les limites d’intensité, de durée et de fréquence des exercices, en tenant compte de votre état de santé. Demandez à votre thérapeute de vous indiquer quels sont les exercices les plus importants à effectuer lorsque vous avez devant vous une journée remplie d’activités.

Certains exercices peuvent être effectués en position assise ou allongée. Les exercices passifs sont en général effectués en position allongée. Votre thérapeute peut vous recommander les positions qui sont le mieux adaptées à votre état.